Comment bien gérer une période de soldes ?

Les périodes de soldes sont toujours très chaotiques pour le consommateur, mais surtout pour l’enseigne. Il s’agit en effet d’une rare opportunité pour augmenter le chiffre d’affaire et diminuer les stocks. Les marques disposent ainsi de 6 semaines pour convaincre l’acheteur et se démarquer de la concurrence : elles devront, au cours de cette période primordiale, faire preuve de créativité et d’originalité.

soldes 
Julia Touzin, consultante en marketing digital chez Mapp France, élabore des outils digitaux pour des commerçants comme l’email marketing, la « wishlist » et la personnalisation. Ces outils sont certes devenus aujourd’hui indispensables, mais ne peuvent cependant être utilisés à bon escient sans une bonne compréhension du comportement client. Un travail sur la stratégie marketing doit ainsi se faire avant, pendant et après la période de soldes. Comment s’organise ce travail ? Quelles sont alors les meilleures pratiques à mettre en place pendant les soldes pour inciter l’acheteur à passer sa commande ?

L’email marketing, un élément de rappel important pendant les soldes

capturfiles_5L’email est un outil marketing très utilisé auprès des entreprises. C’est une méthode efficace qui permet de faire parvenir un message et informer le client. Pendant les soldes, l’email marketing voit son rôle doubler voire tripler ; ce rôle important consiste non seulement à créer du trafic vers le site web de la marque, mais également vers le réseau physique. Comme le résume Julia, « c’est un rôle de rappel » : pendant cette période de l’année, l’objectif principal n’est pas la conversion de prospects, mais l’attraction de clients déjà intéressés et leur redirection vers le site web. Lire la suite

CRM Data Onboarding, la fusion de l’offline et du online

new-piktochart_172_9bb057aff126a1ace2e5a0a718f5543d14b6e5edLa personnalisation est devenue l’une des conditions clés d’une expérience client réussie. En effet, selon l’étude mondiale « Commerce Connecté » de DigitalLBI, 54% des consommateurs français affirment qu’ils achèteraient plus si l’interface était personnalisée, et cette proportion monte même à 62% à l’échelle mondiale. Le consommateur est donc lassé de recevoir un contenu aléatoire qui ne l’intéresse pas. En plus de cela, se pose le problème de l’adaptabilité du message selon le device utilisé. Alors que le consommateur possédait en moyenne 2,8
terminaux en 2014
, il en utilise déjà 5 en 2015 : la nécessité de personnaliser le message selon tous les canaux est donc plus que jamais une priorité. 

Et c’est là que le CRM data onboarding va jouer un rôle particulièrement important. Il s’agit d’une méthode innovante qui permet de fusionner les données online et offline pour réconcilier les parcours d’achat et offrir au client une expérience parfaitement adaptée. Si les univers online et offline sont très différents, ils sont cependant aussi complémentaires. C’est le même consommateur qui va dans le magasin et qui achète en ligne, voire de plus en plus, qui a commandé en ligne et qui vient chercher son produit en magasin (jusqu’à 50% des ventes chez un distributeur comme Darty selon leurs propres chiffres). Cette nouvelle méthode de CRM permet de se défaire de cette barrière artificielle du online et du physique. La DMP (Data Management Platform) est un des éléments essentiels de cette prouesse technique. Pour mieux comprendre le CRM Data Onboarding, nous avons interrogé Nicolas Blandel, co-fondateur de Temelio, éditeur et partenaire de Mapp France dans ce domaine, ainsi qu’auteur d’un livre blanc dédié à ce sujet

fusion-entre-lidentite-online-et-lidentite-offline-du-consommateur-3

Qu’est-ce que le CRM data onboarding ?

Lire la suite