6 conseils pour bien intégrer l’emailing dans votre campagne publicitaire

L’emailing est une solution efficace et rentable pour faire la promotion de vos produits ou services et générer du trafic sur votre site. Toutefois, cet outil doit être utilisé à bon escient afin d’en tirer un ROI conséquent. Bien qu’un emailing soit facile à construire et à utiliser, il s’agit également de savoir analyser les nombreux KPI (taux d’ouverture, taux de clic, taux de réactivité, heure d’ouverture de l’emailing, etc.) afin de déployer la stratégie idéale à votre cœur de cible. Voici, à travers les différentes étapes de la stratégie emailing, 6 conseils pour optimiser l’efficacité de vos campagnes :

Avec 4,4 milliards d'adresses dans le monde, le mail reste l'outil le plus simple et efficace pour prospecter.
Avec 4,4 milliards d’adresses dans le monde, le mail reste l’outil le plus simple et efficace pour prospecter.

1.    Bien gérer votre base email

La collecte des adresses emails pour la constitution de votre base de données est une étape cruciale. Construire sa propre base de données plutôt que d’acheter des adresses email permet d’obtenir un meilleur taux de retour, le prospect s’étant inscrit de lui-même.

Il y a deux manières de s’assurer que votre destinataire a donné son accord pour recevoir vos communications : l’opt-in et le double opt-in. L’opt-in est la validation simple d’un formulaire d’inscription tandis qu’avec un double opt-in l’inscrit recevra un email avec un lien à suivre pour valider son inscription. Ce double opt-in permet de confirmer l’adresse email du destinataire, que celui-ci est bien à l’origine de la demande, et que les emails n’arriveront pas auprès d’autres destinataires qui risquent de les signaler comme spam.

Le mail fonctionne dans un écosystème complet : display, search, affiliation, réseaux sociaux… Ces canaux se croisent et il est possible avec une DMP de suivre le client à travers les étapes de son parcours client.

Comment s’y prend-on pour récolter des adresses email ? Il s’agit d’un enjeu important pour toute entreprise, et qui semble difficile à relever. Pourtant, il existe de nombreuses méthodes d’acquisition d’adresses, qui avec du travail et de la créativité peuvent se révéler d’une efficacité redoutable. En voici quelques-unes : Lire la suite

Comment bien gérer une période de soldes ?

Les périodes de soldes sont toujours très chaotiques pour le consommateur, mais surtout pour l’enseigne. Il s’agit en effet d’une rare opportunité pour augmenter le chiffre d’affaire et diminuer les stocks. Les marques disposent ainsi de 6 semaines pour convaincre l’acheteur et se démarquer de la concurrence : elles devront, au cours de cette période primordiale, faire preuve de créativité et d’originalité.

soldes 
Julia Touzin, consultante en marketing digital chez Mapp France, élabore des outils digitaux pour des commerçants comme l’email marketing, la « wishlist » et la personnalisation. Ces outils sont certes devenus aujourd’hui indispensables, mais ne peuvent cependant être utilisés à bon escient sans une bonne compréhension du comportement client. Un travail sur la stratégie marketing doit ainsi se faire avant, pendant et après la période de soldes. Comment s’organise ce travail ? Quelles sont alors les meilleures pratiques à mettre en place pendant les soldes pour inciter l’acheteur à passer sa commande ?

L’email marketing, un élément de rappel important pendant les soldes

capturfiles_5L’email est un outil marketing très utilisé auprès des entreprises. C’est une méthode efficace qui permet de faire parvenir un message et informer le client. Pendant les soldes, l’email marketing voit son rôle doubler voire tripler ; ce rôle important consiste non seulement à créer du trafic vers le site web de la marque, mais également vers le réseau physique. Comme le résume Julia, « c’est un rôle de rappel » : pendant cette période de l’année, l’objectif principal n’est pas la conversion de prospects, mais l’attraction de clients déjà intéressés et leur redirection vers le site web. Lire la suite

Comment connaître et améliorer l’efficacité de sa campagne marketing ?

Toute campagne marketing nécessite un gros travail de préparation et souvent un budget non négligeable (achat de bases, temps passé, coût des outils, etc.). On ne s’étonnera donc pas qu’un responsable marketing cherche à l’optimiser. Pour y parvenir, il y a deux étapes à respecter : d’abord, être capable de mesurer l’efficacité de sa campagne, puis réaliser les actions qui permettront de l’améliorer.Le marketing apprécie les métaphores guerrières : campagne, cibles, guerilla marketing,… Restons d’abord dans cet univers sémantique, source d’inspiration, et commençons par méditer sur cette phrase de Sun Tzu dans l’Art de la guerre : « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre ».

Efficacité des campagnes marketing
image de Sun Tzu cc Wikimedia Commons 2008 à Yurihama, préfecture de Tottori, Japon – 燕趙園, 鳥取県湯梨浜町 – auteur : 63highland

L’efficacité d’une campagne dépend avant tout de ses objectifs

L’efficacité d’une campagne marketing s’entend eu égard à ses objectifs. En fonction des objectifs, les critères d’évaluation de l’efficacité de la campagne seront différents :

  • Si l’objectif d’une campagne marketing est de nourrir la relation avec les contacts et de les faire progresser dans l’entonnoir marketing, on analysera le comportement des contacts après la réception du message : combien sont allés sur le site Web ? Combien ont téléchargé un livre blanc ? Combien ont demandé un rendez-vous avec un commercial ?
  • Si l’, par exemple par un mécanisme de jeu, on s’intéressera au nombre de nouveaux contacts gagnés grâce à la campagne ;
  • Si l’objectif est d’obtenir une action des contacts (s’abonner à un compte sur les médias sociaux, installer un logiciel ou une application mobile, répondre à un sondage, signer une pétition…), on regardera de près le nombre de personnes ayant réalisé cette action ;
  • Si l’objectif est de vendre, on s’intéressera au nombre de commandes ou au CA généré par la campagne.

objectifs-campagne-marketing

Des instruments de mesure adaptés sont nécessaires

Lire la suite

AD TECH (Advertising Technologies) : de quoi s’agit-il et pourquoi vous devriez investir ?

Avec l’Ad Tech, les acteurs du marketing sur Internet agrandissent une fois de plus le dictionnaire de leur jargon professionnel. Derrière ce terme peu évocateur se cache en fait une révolution, encore mal comprise, dans la façon de penser la publicité.
Résultat : un retard de la part des annonceurs et des investisseurs pour se lancer sur ces nouveaux canaux et travailler autrement. Le monde publicitaire s’est construit autour d’un vieil adage : Je sais que la moitié de mes dépenses publicitaires est inutile, le problème est que je ne sais pas de quelle moitié il s’agit.  Aujourd’hui, cette théorie est obsolète. Explication :

Commençons par un exercice de pensée : Vous vous trouvez à un arrêt de bus, devant un panneau publicitaire. Imaginez que ce panneau soit capable de connaitre vos centres d’intérêt, votre niveau de revenus, l’itinéraire de vos déplacements, ainsi que vos réactions aux précédentes publicités auxquelles on vous a exposé.

adtech
Et si la publicité connaissait vos pensées?

Lorsque votre bus arrive, le panneau note votre intérêt pour la publicité. L’avez-vous regardé longuement ? Avez-vous finalement acheté le produit présenté sur le panneau ? Ces informations détermineront alors la prochaine publicité que le panneau vous affichera.

En 2017, un tel scénario tient encore de la science-fiction (mais plus pour longtemps).  Sur internet, c’est déjà la réalité. Ce mode de fonctionnement est au cœur de la révolution qui agite la publicité en ligne depuis bientôt deux ans. On parle d’Advertising Technologies ou Ad Tech.

Comment fonctionne l’Ad Tech, et de quoi s’agit-il ?

Lire la suite

CRM Data Onboarding, la fusion de l’offline et du online

new-piktochart_172_9bb057aff126a1ace2e5a0a718f5543d14b6e5edLa personnalisation est devenue l’une des conditions clés d’une expérience client réussie. En effet, selon l’étude mondiale « Commerce Connecté » de DigitalLBI, 54% des consommateurs français affirment qu’ils achèteraient plus si l’interface était personnalisée, et cette proportion monte même à 62% à l’échelle mondiale. Le consommateur est donc lassé de recevoir un contenu aléatoire qui ne l’intéresse pas. En plus de cela, se pose le problème de l’adaptabilité du message selon le device utilisé. Alors que le consommateur possédait en moyenne 2,8
terminaux en 2014
, il en utilise déjà 5 en 2015 : la nécessité de personnaliser le message selon tous les canaux est donc plus que jamais une priorité. 

Et c’est là que le CRM data onboarding va jouer un rôle particulièrement important. Il s’agit d’une méthode innovante qui permet de fusionner les données online et offline pour réconcilier les parcours d’achat et offrir au client une expérience parfaitement adaptée. Si les univers online et offline sont très différents, ils sont cependant aussi complémentaires. C’est le même consommateur qui va dans le magasin et qui achète en ligne, voire de plus en plus, qui a commandé en ligne et qui vient chercher son produit en magasin (jusqu’à 50% des ventes chez un distributeur comme Darty selon leurs propres chiffres). Cette nouvelle méthode de CRM permet de se défaire de cette barrière artificielle du online et du physique. La DMP (Data Management Platform) est un des éléments essentiels de cette prouesse technique. Pour mieux comprendre le CRM Data Onboarding, nous avons interrogé Nicolas Blandel, co-fondateur de Temelio, éditeur et partenaire de Mapp France dans ce domaine, ainsi qu’auteur d’un livre blanc dédié à ce sujet

fusion-entre-lidentite-online-et-lidentite-offline-du-consommateur-3

Qu’est-ce que le CRM data onboarding ?

Lire la suite

Vous connaissiez la Fintech ? Découvrez la Martech

Biotech, Cleantech, plus récemment Fintech… La technologie investit tous les domaines, créant de nouveaux modèles économiques et bouleversant les marchés. Le marketing n’échappe pas à cette tendance : aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter la Martech.

Le marketing n’a pas attendu l’invention d’un mot en « tech » pour tirer parti des technologies : ses grandes composantes (connaissance client, relation client, conquête, fidélisation…) y ont recours depuis des années. Ce qui est nouveau, et qui justifie pleinement l’invention d’un nouveau terme, c’est le digital appliqué au marketing. Cette symbiose change véritablement la donne, comme nous aurons l’occasion de le découvrir au fil de nos articles. Bienvenue dans le monde de la Martech…

Qu’est-ce que la Martech ?

Nous proposons la définition suivante d’une martech :

« Une martech désigne une technologie numérique si étroitement associée à une composante du marketing qu’elle en renouvelle fondamentalement la pratique. »

Par extension, la Martech (avec une majuscule) désignera l’ensemble de ces technologies et l’écosystème économique qu’elles suscitent. Par définition, elle est un concept évolutif, qui se renouvellera au gré de l’apparition de nouvelles technologies.

schema-martech-mia

Lire la suite